menu
close search popup

Prévention des allergies alimentaires chez le bébé, symptômes et trait...

Auteur : NdK

Le 02/11/21

Lectures : 507

      De nos jours, les allergies alimentaires sont très courantes chez les nourrissons. Leur hétérogénéité rend parfois leur diagnostic difficile mais heureusement une fois

Une fois le diagnostique d'alergie alimentaire dressé, le système d'expulsion sera mis en œuvre avec un pronostic généralement favorable. La tolérance se développe naturellement à l'âge scolaire.

Cet article vous informe de manière plus précise des allergies alimentaires des bébés.

Qu'est-ce qu'une allergie alimentaire ?

L'allergie alimentaire est une réaction du corps vis-à-vis d'un aliment considéré comme un corps étranger par le corps humain. Il faut savoir quelesallergiesse caractérisent par une réaction à la prise de petites quantités de nourriture tandis que pour l'intolérance, les symptômes s'aggravent avec l'augmentation de la prise.

Ladifférence entre une allergie alimentaire et une intolérance alimentaireest la gravité de la réaction et les conséquences de l'allergie sont beaucoup plus graves que celles de l'intolérance. La survenue d'allergies alimentaires dépend des prédispositions génétiques de l'individu, de la présence de plantes dans l'environnement et de ses habitudes alimentaires.

La tendance familiale héritée est appelée atopie, qui est la tendance du corps à produire des anticorps contre des substances présentes dans l'environnement. Si un parent est allergique, la probabilité que l'enfant soit allergique est de 30 % et cette probabilité, lorsque les deux parents sont allergiques, est de 70 %. Selon le mécanisme pathogène sous-jacent, il existe deuxtypes d'allergies alimentaires:

  • Allergie alimentaire médiée par les anticorps IgE (à médiation IgE) : ce type d'allergie alimentaire peut provoquer une inflammation et produire des anticorps spécifiques appelés immunoglobulines E (IgE).
  • Allergie alimentaire non IgE-médiée : l'ingestion d'aliments allergènes fait réagir le corps par divers symptômes, mais ne produit pas d'IgE. C'est la forme la plus courante chez les nourrissons.

Alimentation bébé : réagir aux allergies alimentaires

Les différents symptômes allergiques des bébés

Lessymptômes de l'allergie alimentairevarient d'un enfant à l'autre, en fonction de la pathogenèse sous-jacente et des allergènes impliqués.

  • Si allergie alimentaire IgE-médiée : dans le cas d'une allergie alimentaire IgE-médiée, les symptômes sont les suivants : urticaire, démangeaisons, œdème de Quincke (gonflement du visage),douleurs abdominales, nausées, vomissements, difficulté à respirer, difficulté à avaler, crise d'asthme, baisse de la pression artérielle, etc. Mais rassurez-vous, ce type d'allergie est rare chez les bébés.
  • L'allergie alimentaire non IgE-médiée : les formes non IgE-médiées sont les plus courantes et se caractérisent par les symptômes suivants : démangeaisons, nausées et vomissements, diarrhée, le reflux peut provoquer une œsophagite et des pleurs chez le bébé, malabsorption des nutriments, donc retard de développement, etc.

Alimentation du bébé : quel régime après allergies alimentaires ?

Comment traiter les allergies alimentaires chez le bébé ?

Pourtraiter les allergies(en particulier l'urticaire),des antihistaminiques et parfois des corticoïdes son prescrits par le médecin. Après avoir diagnostiqué et identifié clairement de quelle allergie il s'agit, la base du traitement sera d'exclure complètement les aliments en cause de l'alimentation de l'enfant.

Par conséquent, pour les aliments transformés, il est nécessaire de vérifier attentivement l'étiquette.Les 13 allergènes alimentaires les plus courantsdoivent être inclus. Selon les allergènes impliqués, l'évolution naturelle des allergies alimentaires chez bébé évoluera plus ou moins favorablement.

L'APLV est une sorte d'allergie de bon pronostic : chez la plupart des enfants, elle évoluera naturellement vers la tolérance, puis le lait pourra être progressivement réintroduit dans l'alimentation de l'enfant.

Les allergies aux œufs, au soja et au blé ont également un bon pronostic. Elles disparaissent dans la plupart des cas avant l'âge scolaire. À l'inverse, les allergies au poisson, aux crustacés, au sésame, aux arachides et aux graines oléagineuses ont tendance à durer plus longtemps.

Comment prévenir les allergies alimentaires chez le bébé ?

Il faut tout d'abord savoir que pendant la grossesse, aucun régime alimentaire spécifique ne s'est avéré efficace pour laprévention des allergies alimentaires chez les bébés. Cette information est nécessaire à connaitre, car pour prévenir les allergies alimentaires chez le bébé, il est recommandé d'allaiter jusqu'à 6 mois.

Autrefois, il était conseillé de reporter l'introduction de certains aliments allergiques pouréviter que les bébés ne développent des allergies alimentaires, mais ce n'est plus le cas désormais, il y a des recherches confirmant l'intérêt de l'introduction précoce d'aliments potentiellement allergènes, la tendance est totalement inverse.

Par conséquent, il est recommandé de commencer à diversifier, y compris les aliments allergènes, entre 4 et 6 mois, sauf pour les bébés à risque.

Vous savez désormais l'essentiel de ce qu'il faut savoir au sujet de comment apréhender et réagir face à un problème d'alergie alimentaire chez un nourrisson et un jeune enfant. Au moindre doute, il faudra se rapprocher d'un professionnel de la santé.

back to top